Laurent Gouvion-Saint-Cyr
- Maréchal d'Empire -



Dates : 13 avril 1764 - 17 mars 1830
Maréchal en : 1812, après la victoire de Polotsk
Titre : Comte de l'Empire
Arme : Cavalerie
Signature :


Qu'en pense Napoléon ?
“Il est le premier de nous pour la guerre défensive. Moi, je lui suis supérieur pour l'attaque.”
“Un homme de grand talent, malgré un caractère difficile.”
Disgrâcié à plusieurs reprises pour avoir agi sans ordres, Gouvion Saint-Cyr est tardivement nommé maréchal d'Empire en 1812, et fait prisonnier par les coalisés à Leipzig. Il en gardera un profond ressentiment contre l'Empereur qu'il juge responsable de sa capture et deviendra par la suite ministre de la Guerre des Bourbons.

Ancien étudiant en peinture à Rome, Gouvion-Saint-Cyr rejoint les armées révolutionnaires en 1792, lorsqu'il s'engage dans une compagnie de Chasseurs républicains. Bientôt élu capitaine - au début des guerres de la Révolution, les officiers étaient choisis par les soldats - , il sert sous les ordres de Kléber puis dans l'armée du Rhin de Moreau en 1796. En 1804, il ne fait pas partie des dix-huit premiers maréchaux mais il reçoit la légion d'honneur l'année suivante.
Envoyé en Espagne pour réprimer les soulèvements populaires, il remporte une série de victoires sur l'armée espagnole, avant de prendre le chemin du retour sans autorisation de l'Empereur, ni même de ses supérieurs. Cette prise d'initiative lui vaut de tomber en disgrâce et d'être mis à l'écart jusqu'à la Campagne de Russie en juin 1812. Il faudra la victoire de Polotsk le 18 août pour le voir pleinement réintégré dans la hiérarchie impériale en devenant le 24ème maréchal d'Empire (les deux derniers seront Poniatowski en 1813 et Grouchy en 1815).
Durant la Campagne d'Allemagne de 1813, il combat à Dresde puis à Leipzig où il est fait prisonnier par les coalisés. Il tiendra Napoléon pour responsable de sa captivité et n'hésitera pas à se rallier à la royauté à son retour en France à la mi-1814. Resté fidèle au roi Louis XVIII durant les Cent-Jours , il se verra récompensé et nommé ministre de la guerre à deux reprises sous la seconde Restauration.

Retourner au début


Les 26 Maréchaux :
Augereau, Pierre

Bernadotte, Jean-Baptiste

Berthier, Alexandre

Bessières, Jean-Baptiste

Brune, Guillaume

Davout, Louis-Nicolas

Gouvion-Saint-Cyr, Laurent

Grouchy, Emmanuel

Jourdan, Jean-Baptiste

Kellermann, François-Cristophe

Lannes, Jean

Lefebvre, François-Joseph

Macdonald, Etienne

Marmont, Auguste-Louis-Viesse de

Masséna, André

Moncey, Bon-Adrien-Jannot de

Mortier, Adolphe

Murat, Joachim

Ney, Michel

Oudinot, Nicolas-Charles

Pérignon, Catherine-Dominique

Poniatowski, Joseph-Antoine

Sérurier, Jean-Mathieu-Filibert

Soult, Jean-de-Dieu

Suchet, Louis-Gabriel

Victor, Claude-Victor Perrin dit



NAPOPEDIA version 2.1.2 © - Grande Encyclopédie de Napoléon et du Premier Empire - 2016-2017
Les textes et images Napopédia sont la propriété du site NAPOPEDIA ©. Toute reproduction partielle ou complète est interdite sauf autorisation préalable des auteurs.